Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Infections urinaires : l’aromathérapie peut vous aider

 

85% des infections urinaire sont causées par une bactérie qu’on trouve habituellement dans les intestins : l’Escherichia coli, que ce soit chez les femmes ou les hommes.

Mais les possibilités de développer une infection urinaire dépend de multiples facteurs incluant

  • la grossesse,
  • les rapports sexuels
  • ou des maladies systémiques telles que le diabète.

Ces facteurs sont communs à une autre source d’infection grandement liée au déclenchement de l’infection urinaire : la candidose par Candida albicans.

 

Anne, une lectrice, témoigne

 

 

Indépendamment, les risques d’infections urinaires sont accrus si il y a anomalie structurelle ou obstruction de l’urètre, ce qui se résume par la restriction de l’écoulement de l’urine.

  • Infections urinaires : la cystite de la femme

Les infections urinaires, qu’elles se manifestent pas une cystite (infection de la vessie), par une urétrite (infection de l’urètre) ou par une pyelonephrite (une infection des reins) sont surtout communes chez les femmes. Lorsqu’elles se produisent chez un homme, elles révèlent une origine provenant d’un problème de prostate ou le résultat d’un contact sexuel.

En effet, les bactéries responsables des infections urinaires voyagent très facilement depuis l’anus vers les organes uro-génitaux chez les femmes, ou proviennent d’une prostate infectée chez l’homme.

  • Symptômes des infections urinaires

On reconnait très facilement les très pénibles symptômes de l’infection urinaire :

  • une urgence d’uriner, mais vider la vessie (souvent pas très pleine) se révèle douloureux.
  • Le désire d’uriner revient à peine on vide la vessie.
  • On peut ressentir une brulure locale en fin de miction, l’urine peut être trouble et même véhiculer du sang.

En soi, l’infection urinaire n’est pas grave, mais non traitée elle peut dégénérer en infection des reins.

C’est cette menace qui stimule pas mal de patients à suivre la voie des antibiotiques, même si ils ne règlent pas nécessairement le problème car souvent prescrits sans même connaitre l’origine de l’infection.

  • Infections urinaires et Candidabookequilibreanticandida

Si l’infection s’est installée suite à la prolifération d’une champignon comme le candida albicans, un traitement aux antibiotiques aura pour effet de stimuler la prolifération du candida (et d’augmenter le facteur affaiblissant de l’organisme), d’acidifier le terrain et donc augmenter la propension aux infections, ce qui au bout du compte, participera à un affaiblissement de l’immunité et des capacités de l’organisme à se défendre contre la prochaine infection urinaire (qui ne tarde en général pas).

Encore une excellente raison de ne pas se ruer sur les antibiotiques à la moindre infection urinaire!

  •  Éviter les infections urinaires, c’est savoir réagir à temps

Le secret pour se prémunir au maximum contre ce type d’infection est de réagir avec les bons outils dès les premiers symptômes.

Voici comment vous constituer votre trousse de secours anti-infection urinaire .

 

 

Les armes anti-infections urinaires




– L’extrait de cranberry en gélule : la première arme anti-infection urinaire

La canneberge (cranberry) est un des meilleurs remèdes phytothérapeutiques disponibles pour soigner une cystite.En acidifiant les urines, l’acide hyppuric produit par cette petite baie inhibe la croissance des bactéries, et d’autres de ses composants empêchent les bactéries d’adhérer à la paroi interne de la vessie. Prenez deux gelures à chaque repas, et si vous voulez, buvez régulièrement du jus de cranberries non sucré dilué dans de l’eau. Buvez toujours beaucoup pendant une infection urinaire.

– Un régime sans sucre

Le sucre nourri les bactéries et surtout, le candira.En supprimant le sucre de votre alimentation, vos symptômes décroissent très rapidement et vous augmentez vos chances de voir votre infection se résorber sans l’intervention de médicaments chimiques.

– Un jus diurétique

Il faut boire beaucoup pendant une infection urinaire, alors autant boire doublement utile : le jus de celeri-persil-carotte vous fera beaucoup de bien, c’est un diurétique naturel.

 Un jus anti inflammatoire

Si vous n’avez pas la possibilité de vous faire vos jus maison, procurez vous du jus de noni pur (sans jus de fruit ajouté) et buvez en matin et soir 40 ml suivi d’un grand verre d’eau. Ce jus anti-inflammatoire est aussi antiseptique et antifongique. Il calmera rapidement vos symptômes et accélèrera votre guérison.Profitez-en.

Évitez les jus de fruits, surtout les agrumes qui encouragent la prolifération des bactéries dans les urines.

Ne buvez pas d’alcool, de café, de chocolat.

Ne consommez pas de produits laitiers (ils entretiennent la productions de mucus, c’est ce qui alimente les bactéries et les mycoses).

 Des probiotiques tous les matins (ils doivent être stockés au frais quand vous les achetez)

– Un régime anti-candida : je vous en propose un sous forme de programme très facile à suivre ici. 

– Des bains de siège tièdes additionnés de bicarbonate de soude.

Ne mettez que des sous vêtements en coton très propres.

N’utilisez pas de savon classique pour votre hygiène intime mais un savon liquide adapté calmant.

Si vous décelez du sang dans vos urines, consultez immédiatement.

L’autre arme anti-infections urinaires : l’aromathérapie

 

 L’aromathérapie des infections urinaires

L’aromathérapie permet d’avoir une approche clinique aussi bien que psychologique des infections urinaires.

Commençons par l’approche clinique.

 

Des huiles essentielles anti-bactériennes et antiseptiques

Dès qu’il y a des bactéries à combattre et des champignons à affaiblir, les huiles essentielles sont des outils de choix grâce à leur efficacité et leur innocuité, mais aussi au fait qu’elles participent au renforcement de l’immunité, ce qui n’est absolument pas le cas des antibiotiques.

Je ne vous propose rien à prendre par la bouche pour des raisons de sécurité.

Par contre, l’application des huiles sur la peau est très efficace car leurs principes actifs se mêlent à la circulation sanguine en 30 mn et nettoies les organes qui en ont besoin.

Vous allez avoir besoin de:

– Sariette des montagnes (Satujera Montana à cavacrol)

– Thym vulgaire (Thymus vulgaris à linaloliférum)

– Marjolaine (origanum majorama)

et de les appliquer en pressant le point d’acupressure Vessie 40, situé derrière le genou, dans le creux poplité.

Faites vous le mélange suivant :

  • ajoutez 6 gouttes de chaque huile essentielle :  Sariette, thym et Marjolaine.
  • Massez vous localement sur le bas ventre (au niveau de la vessie) ainsi que sur le point Vessie 40, deux à trois fois par jour au minimum, et pour calmer la douleur à chaque miction.

Si vous souhaitez procéder à un traitement de fond et appliquer régulièrement un mélange aromatique anti-cystite, découvrez et utilisez les recettes que je vous donne dans ce petit recueil : couverture essentiel beautél’Essentiel Beauté vous apprend à vous fabriquer des soins de beauté améliorés, des soins de beauté auxquels vous allez donner l’efficacité thérapeutique d’un véritable soin aromatique. Et si vous pouviez prévenir votre cystite avec votre lait pour le corps, ou votre déodorant?

 

L’approche psycho-émotionnelle des infections urinaires 

Vous en voulez à quelqu’un, généralement quelqu’un d’impliqué dans votre vie amoureuse.

Aidez vous à lâcher prise et à vous soulager émotionnellement en massant le haut de votre nuque et vos trapèzes avec le mélange suivant :

  • 2 gouttes d’HE de Thym vulgaire
  • 2 gouttes d’HE de Cèdre de l’Atlas
  • 1 goutte d’HE de Bois de santal

dans 5 ml d’huile infusée au millepertuis. Massez aussi souvent et longtemps que vous souhaitez.

Vous avez appris à vous débarrasser des infections urinaires sans prendre de médicaments? Partager votre expérience peut aider beaucoup de lecteurs..

Alors laissez votre commentaire dans le cadre ci-dessous et lisez les réactions!

Si vous avez aimé ces pages vous aimerez aussi lire la newsletter du club!

C’est gratuit et vous recevrez un cadeau!

CADEAU ! Recevez gratuitement des tas de recettes équilibrantes en vous inscrivant à la newsletter du Club!

 

Tags: , , , ,

Related posts

Méthode Yuen en France

  Info incontournable pour les praticiens à la qui souhaitent se démarquer des autres!...

Untitled

  La notion de base que l’on a communément de l’inflammation est qu’elle est...

50 comments

  • […] Pour encore plus d’infos, visitez les pages sur les infections urinaires ici. […]

  • Bonjour,
    Ton article vient à point. Je me débats avec des infections urinaires à répétition. La dernière m’a value au mois de septembre 15 jours d’antibiotiques. Comme je sens une nouvelle infection poindre, je vais tout de suite passer à l’attaque avec les remèdes que tu conseilles.
    Merci beaucoup.
    Danièle

    • Aiiii! Si tu en sens une arriver, dépêche toi d’avoir bien tout sous la main : mais surtout, plus de sucre! Pour ma fille, il suffisait que je lui enlève le sucre pour que les symptomes disparaissent…ce qui n’a pas évité qu’on fasse un traitement de fond pour enrayer la chronicité…Investigue quand même du coté du candida, c’est en général lui la clé.
      Bon courage,
      Cécile

  • Bonjour Cécile,
    Mon expérience des infections urinaires est un peu particulière. J’en ai eu des tas et des carabinées… Plus aucun antibiotique n’en venait à bout. Jusqu’à ce que je découvre le décodage biologique et comprenne mes problèmes de “marquage” de territoire…
    Je te t’avais prévenue : l’expérience est particulière !

  • Dans le temps j’étais beaucoup plus sensible aux infections urinaires notamment pyélonéphrite. C’est fini sauf l’été…simplement parce que je ne bois pas assez par rapport à la chaleur et à ma sudation.
    J’ai trouvé l’astuce du jus de Cranberry dès que je commence à ressentir une gêne au niveau des fosses lombaires ou pendant la miction. Mais il est vrai que je l’utilise avec parcimonie parce qu’in est extrêmement sucré.
    merci pour tous ces conseils, très bien expliqués et très pointus.

    • Martine, tu trouves du jus de cranberry pur sans sucre! Il suffit de le diluer dans l’eau! Et comme je le dis dans mon article, le mieux est de se procurer des gélules de canneberge pulvérisée, on en prend 3 ou 4 d’un coup, et ça peut suffire à enrayer l’infection.
      Ne garde pas ce jus plein de sucre….caca!

  • Bonjour Cécile,
    Heureusement pour moi, cela ne m’est jamais arrivé.
    Mais je ne manquerai pas d’orienter celles qui en auront besoin…
    Prends soin de toi
    Luc Mister No Stress

  • Bonjour Cécile,

    J’ai souvent eu des cistites et curieusement depuis un certain temps plus rien. Tu parles de la canneberge totalement inconnue au Portugal en gélules ou autrement et du jus de noni ?????

    On peut dire que ton article fait vraiment le tour de la question je vais le partager car c’est un sujet qu’on ne voit pas être abordé souvent (et pourtant tellement de gens sont touchés)

  • Bonjour Cécile,

    Je n’ai jamais eu de problèmes à ce niveau. Je vais partager ton article, très bien documenté.
    Bien amicalement,
    Christine

  • Bonjour Cécile !

    Merci pour cet article ultra détaillé ! J’ai la chance de ne pas connaître ce problème mais ma petite soeur a des infections à répétitions alors je vais lui transmettre tes précieux conseils.

    A très bientôt ! Je vais te contacter pour te faire une petite proposition 😉

    Bonne journée 🙂

    • Bonjour,
      J’ai traité une cystite avec des gélules de cranberries+busserole et le résultat a été impeccable ! Je suis sensible à la naturopathie, mais comment ‘convaincre’ ma maman concernant le jus d’orange. Son médecin lui a indiqué d’en boire beaucoup pendant le traiement de la cystite, car ‘les germes urinaires ne peuvent se multiplier en milieu acide’…. Pourrais-tu me détailler l’action réelle du jus d’orange et de ses composants en cas de cystite.
      Merci d’avance !

      • Chère Nathalie,
        Si ta mère a confiance en son médecin, laisse la suivre son traitement. Malheureusement, il y a des chances qu’avec une bonne cure de jus d’orange elle se fasse plus de mal que de bien, mais à un certain âge, il est plus difficile de leur faire changer d’avis.
        Alors, le jus d’orange :
        Que la cystite soit d’origine bactérienne, interstitielle ou fongique, dans tous les cas le jus d’orange a tout faux parce que :
        -il est lourd sur le foie et la santé du foie est cruciale pour une immunité efficace, ce dont ta mère a besoin en ce moment.
        -il acidifie, à ça oui, et c’est ce qui facilite le développement des infections et surtout, des candidoses chroniques. Il est de plus très sucré, ce qui ajoute aux bonnes conditions de développement du candida, qui va entretenir l’inflammation, les symptomes, la chute d’immunité et la chronicité de la cystite.
        Il faut au contraire alkaliniser, et ça, c’est le travail du citron.

        Le seul aliment qui “acidifie” (tout en étant antiviral) dans le bon sens est la cranberry et effectivement, ta mère aurait bien plus de chance de se libérer de sa cystite avec la cranberry que le jus d’orange.
        Si de surcroit son médecin lui a donné des antibiotiques, elle est juste abonnée à en refaire une autre dans deux semaines…et avec le jus d’orange…
        Le secret : la cranberry, pas un gramme de sucre, de l’huile essentielle de genièvre et d’arbre à thé. C’est tout.

  • Article complet offrant plusieurs possibilités .
    Je ne vois aucune indication pour les enfants, par exemple une petite fille de six ans.
    D’autre part quels sont les symptômes pour détecter une infection urinaire. ? Je suppose une analyse d urine. y a t il irruption de fievre qui pourrait nous orienter. Merci pour votre réponse.

  • Bonjour,
    Si vous cherchez une recette aromatique pour enfant, il vous suffit d’adapter celle que je donne pour les adultes selon les règles de dilution que je donne dans le mode d’emploi des huiles essentielles, page que vous trouverez dans l’index des articles.
    Ceci dit, surtout chez un enfant, il est impératif de prendre en compte les autres facteurs d’assainissement de l’organisme que je décris en début d’article (traiter l’infections fongique)..
    Si il y a fièvre, c’est qu’il y a infection des reins. L’infection urinaire se reconnait en général aux symptomes de la cystite : brulure à la miction, besoins fréquents de faire pipi…Une analyse d’urine dira si une bactérie ou du pus sont présents.
    Bien amicalement,
    Cécile

  • Bonjour,
    Question bien spécifique à l’homme. Est-il possible d’appliquer une synergie d’HE sur le scrotum pour diminuer l’inflammation d’un problème au niveau de l’Épididyme (kistes, etc) et quelle serait l’HE la + approprié.
    J’ai suivi vos recommandation de votre livre l’équilibre anti-candida en milieu d’année 2013. Depuis, plus de problème de transit persiste.
    Merci.

    • Cher Nolan,
      Vous pouvez appliquer les HE partout où vous le voulez! C’est une question de dilution.
      Pour en savoir plus sur les dilutions, voyez mes pages sur le mode d’emploi des huiles essentielles (index des articles).
      Cécile

  • Bonjour,
    Lorsque j’ai une cystite qui arrive, je prend une tisane de thym que je laisse infuser pendant 15 minutes, et je prend une tasse toutes les 4 heures environ.. Ça marche plutôt bien je dirais.

  • Bravo Laura! C’est un super réflexe et qui montre que le thym, puissant antiseptique urinaire, peut aussi être efficace en tisane!

  • Bonjour ma fille fait des infections à répétition les antibiotiques ne soulage que pendant la cure mais ensuite ça revient j en ai marre de lui faire prendre des médicaments est ce que les huiles peuvent être appliqué sur une cicatrice m’a fille est née avec une malformation et ça cicatrice par du nombril jusqu’au partie genitale ? Merci d avance

    • Chère Stecy, il n’y a aucune contre indication à appliquer des HE sur une cicatrice! Bien au contraire! Appliquez la dilution qui correspond à son âge (voir le mode d’emploi des huiles essentielles, dans le menu du site, en haut de la page). Elle a sans doute aussi une belle candidose…j’ai souffert de ça quand j’étais petite alors que j’enchainais les infections urinaires, les examens douloureux, et les traitements antibiotiques. J’ai mis des années à me remettre parce que personne n’a pensé à soigner mon terrain. Alors, faites lui profiter de ce que l’on sait aujourd’hui : faites lui suivre le programme anti-candida, sans sucre, sans gluten, sans produits laitiers. Elle pourra alors vivre sans infections urinaires…avoir une vraie vitalité, elle pourra se concentrer à l’école, elle ne se sentira plus défavorisée par rapport aux autres, elle aura enfin une vraie vie normale. C’est ce que je lui souhaite.
      Bien amicalement,
      Cécile

      • merci de votre réponse comme ma fille est petite je vais en parler avec son pédiatre pour avoir son avis sur le régime alimentaire et essayer déjà les huiles.
        merci encore je vous donnerai des nouvelles 🙂

  • Re-bonjour
    J ai voulu essayé le mélange des 3 huiles à mettre sur le ventre pour ma fille je me suis donc rendu dans un magasin d huile bio. le vendeur avait tout ce qu’il fallait, et ma écrit des doses mais cela me parait bizar il m as dit de mélanger 17 goutte des chaque huiles pour 30ml de base et de mettre 2 goutte pour faire le massage. Cela est pour ma fille de 2 ans et il me semble que le mélange et trop puissant qu’ en penser vous ? Merci d avance

    • Chère Stécy,
      Oui, le mélange est fort, mais après, la dose est limitée à 2 gouttes…Donc, pourquoi pas!

  • bonjour, etant à la recherche d’une aide efficace, je voudrais comprendre. d’une part très sujette aux infections urinaires,systites suite à une pyelonéphrite il y a 30ans, trés sujette également aux mycoses , voici mes questions, n°1: est il expliquable que pendant 2 ou 3 ans je n’ai aucun problème et soudainement, paf, 3 infection/systites en deux mois? N°2: celon vous y aurait il un lien entre mycoses et systites? enfin, n°3: pourriez-vous m’aider à comprendre pourquoi je me tapes depuis quelques années ces infections urinaires quand je pars en vacances, qui sont des vacances itinérantes en France, meme 3 jours, j’en ramène une!!!merci infiniment de votre aide

    • Vous savez, les infections se déclenchent en fonction de votre vulnérabilité. Une variation hormonale est suffisante pour faire chuter l’immunité et vous rendre prédisposée aux infections. Votre alimentation, votre stress, vos émotions jouent beaucoup dans votre équilibre immunitaire. Pour vous aider, tenez vous loin de l’alcool et du sucre, et munissez vous des huiles essentielles qui protègent les voies urinaires et qui stimulent l’immunité.

      • merci infiniment de votre réponse rapide,je supprime le sucre! quand aux autres possibilités, c’est bien moins evident à gérer!!!

  • Bonjour je suis un homme et j’aimerais savoir si tout c’est conseille fonctionne pour une infection de type chlamidia merci de bien pouvoir me répondre

    • Cher Jojo, et non! Un chlamidia est une infection qui se traite avec la péniciline. C’est une maladie sexuellement transmissible, alors vous devez vous faire suivre par un dermatologue vénérologue.

  • Bonjour,je suis un homme,il y a a peine une semaine que j’ai eu l’ecoulement uretral et on m’a prescrit les medicament(Ciprofloxacin 500mg 2 cès en dose unique, doxycline 250mg 1cès X2/jr/14jrs),je rescent toujours des douleurs quand je pisses mais pas trop intenses. Pouvez vous m’indiquer quel regime à prendre.

  • Bonsoir Cécile,

    Merci beaucoup pour ton site tres instructif.
    J’ai une belle cystite depuis 7 jours maintenant, que j’ai tente d’enraye avec un melange d’huiles (origan, cannelle, tea tree, en alternant avec sariette, thym..) + EPP + depuis 2 jours busserole et probiotics. Les symptomes reviennent sans cesse, avec une recrudescence aujourd’hui.

    Hier, etant donne que je n’avais plus de symptomes, je me suis remise a manger normalement, notamment un gouter bien charge en sucres. Je me demande si ce n’est pas cela qui a cause une rechute.
    D’autre part j’aurais voulu savoir si je pouvais continuer de prendre les huiles car apparemment elles sont assez fortes et preconisees pour une duree maximale d’une semaine.

    J’hesite a aller faire des analyses demain et a me resoudre a prendre des antibiotics, car je ne comprends pas pourquoi ce traitement ne fonctionne pas. Est-ce qu’au bout d’une semaine les germes sont plus resistants et il y a plus de risques que ca touche les reins?

    Merci de m’eclairer si tu es inspiree 😉 belle soiree.

    • Oh malheureuse! Le sucre quand on a une cystite! C’est la fin des haricots! OK, ce traitement est très anti-bactérien, c’est très bien, mais il faut tout de même y ajouter des gélules de canneberge et laisser le temps au corps de tout digérer, c’est à dire NE PAS TOUCHER AU SUCRE quand les symptomes disparaissent! Surtout qu’il y a une belle candidose là dessous…ça ne se traite pas en deux secondes. Et puis, les cystites ont souvent une racine de colère et de frustration à travailler. Sinon, ça revient!

    • Tonnelier Gérard

      J’ai écris ce jour , lisez mon texte sur la guérison , 6 jours mème pour une femme, ce n’est pas assez!Banissez le sucre, (moi je l’adorais) c’est un ami qui vous veux du mal!!Bannissez les champagnes et autres vins blancs , ne ne sont pas nos amis!Il faut ne laisser aucune chance aux germes infectieux, normalement le système immunitaire va faire le ménage, mais bien souvent il est affaibli, alors s’il en reste”dans le circuit” il redémarre!Faites comme je l’indique, en 10 jours ou bien 12, mais normalement pour vous les dames , le circuit est plus court, vous serez débarrassée de cette chose qui nous empoisonne la vie!Bon courage , c’est possible sans antibio je l’ai pratiqué moi mème (un homme ) sur 12 jours.Amicalement

  • Au fait, non, il n’y a pas de rique que les germes résistent aux HE;
    Mais il y a de la détox à faire.

  • mallye rolle anne

    Bonjour, ceci est un SOS, j’ai une amie qui a eu un cancer de la vessie, chimio, ablation de la vessie… Elle est porteuse d’une stomie et multiplie les infections urinaires, pyélonéphrites …
    J’aimerais pouvoir l’aider.
    Que puis je lui conseiller?
    Merci
    Anne

    • Cecile Ellert

      Anne, pour n’importe quelle personne atteinte de cancer, il faut agir sur la candidose chronique, c’est elle qui entretient les multiples infections urinaires. Commencez pas ça…faites lui suivre mon programme anti-fongique, j’y donne des moyens sans antibiotiques de soigner les infections urinaires.

  • mallye rolle anne

    merci Cécile, mais en première intention, pour le moment que lui conseiller? (elle est une nouvelle fois hospitalisée, donc le régime anticandida est difficile à suivre et le moral à zéro…)

  • Bonjour, ma mère âgée de 81 ans fait une première infection urinaire. Elle est diabétique, fait de l’hypertension et prends un remède anti coagulation. Il y a t-il des contre-indications à ce qu’elle utilise les huiles essentielles?

    • Et non Valérie, aucune, par contre. Les huiles proposées ici n’interfèrent pas avec les médicaments anti-coagulant. ca va lui faire du bien de ne pas se rajouter un antibiotique….

  • Tonnelier Gérard

    Je suis un homme,donc l’obstacle prostatique est une barrière supplémentaire.Avec des infections récurrentes plus ou moins rapprochées selon mon age, et mon état de stress, avec des antibiotiques de plus en plus mal supportés,je me suis tourné vers les huile et plantes.Pour guérir du infection provoquée par:”antérobactère” ou bien échérichia”il faut supprimer le sucre sous toutes ses formes , l’alcool, prendre 5 fois par jour :5 gouttes d’origan, +arbre à thé 3 gouttes,+ romarin 3 gouttes ou, citrus limonum(citron jaune)ces 2 derniers pour éviter le choc sur le foie!Vous pouvez aussi faire ce mélange:3 gouttes de thym à thymol +3 gouttes d’origan +3 gouttes de sarriette (arbre à thé étant moins puissant).Vous prendrez une tisane de “pariéitaire” 3 fois par jour à raison de10grammes par litre d’eau , infuser; le tout pendant 12 jours pour un homme, et je pense pour une femme 10 jours seront assez.Dans la journée boire 2 ou 3 litres d’eau , si vous avez des douleurs en urinant , prendre :”de l’aubier de tilleul blanc” 1 cuillère à soupe pour une tasse ,faire bouillir 10 minutes et laisser iinfuser 10mn à 1 quart d’heure.Pour la fièvre , la reine des prés en infusion est très bien!Attention tout de mème à ne pas trop fatiguer les reins avec les infusions!J’ai oublié; une gélule de cranberry ,chaque matin “à vie”et lorsque l’on est touché!Conclusion :J’AI ETE GUERIS en 12 jours sans antibiotique!!!!Alors ne désespéré pas la guérison est possible sans antibiotique, les huiles essentielles ont un formidable pouvoir notamment l’origan et la sariette sont les plus puissants antibiotiques naturels connus et font merveille pour l’infection urinaire.Dernier mot,au bout de 3 jour de traitement déjà la fièvre à disparue et les douleurs aussi!!J’espère avoir aidé modestement tous ceux et celles touchés par affection.Amicalement

    • Bravo Gérard! Oui, il faut rappeler à tout le monde combien nous avons les moyens de faire sans antibiotiques pour traiter les infections urinaires (et d’autres).

  • Tonnelier Gérard

    Encore un mot pour toutes ceux et celles qui souffre de cette affection pénible et douloureuse.
    a)Proscrivez toutes boissons sucrées, et retenez ceci: seule l’eau est indispensable à l’organisme
    b)Evitez toutes les formes de vin blanc, le rouge avec beaucoup de modération mais pas le soir
    cPrendre à vie une gélule de cranberry le matin dosé à 32mg minimum
    d)Eviter de manger des oeufs , de la viande le soir et en général des produits animal
    e)Faire du sport , marche , joggin, autre
    f)Boire 2, à 3 litres d’eau/jour
    g) A l’entrée de l’hiver , relevez votre système” immunitaire” par : rhodiola,gelée royale + gingembre par ex
    h) Avant le rapport avec le compagnon , aller uriner, puis aprés, y retourner mème si vous n’avez pas envie!
    i/Soigner votre intestin , il peut ètre votre ami , ou alors…votre pire ennemi
    j)De temps en temps, nettoyer votre circuit urinaire avec les H essentielles, marjolaine , arbre à thé et autre s gardez les + puissantes :sariette, thym, origan pour les moments de crise.
    Voilà, dormez aussi bien que possible , le sommeil est notre meilleur allié
    A toutes et à tous bon courage, normalement en appliquant ce que j’ai écrit , , vous pourrez vivre l’esprit beaucoup plus tranquille.
    Amicalement.T.Gérard

  • Bonjour Cécile,
    Après l’achat du livre j’ai commencé le régime anti candida il y a une dizaine de jours que j’accompagne du mélange de base d’HE. Néanmoins, mes symptômes, à savoir une inflammation de l’urètre /vulve que je traîne depuis plusieurs mois sans que les ecbu et prélèvements vaginaux ne révèlent quoi que ce soit, perdurent. Est ce que le mélange proposé ci-dessus pour les infections urinaires à germe pourrait compléter efficacement le processus ? Le fait que les ecbu reviennent clean me fait envisager une cystite d’origine fongique, est-ce le même protocole ? merci encore !

  • Chère Léa,
    Lisez le livre! Je vous y explique qu’il est courant (et normal) que vos symptomes s’emplifient durant la phase de détox. C’est pour cela que dans le livre je vous donne des huiles essentielles à utiliser lors de l’apparition de vos symptomes. Oui, vous pouvez utiliser ce que je donne dans l’article ici. Mais retournez lire le livre correctement! Ca vous aidera à mieux vivre tout le procéssus….

  • *=* Intéressant, mais j’ai vue quelque fautes comme:

    acide hyppuric => acide hippurique
    gelures => gélules
    candira => candida

    Aussi, boire trop de jus de canneberge, la vitamine B6 n’est pas bon pour les reins à grande dose mais je sais pas si c’est la vitamine B6, je me souviens plus, mais boire de l’eau est bon pour la santé mais je sais pas si c’est bon en cas de problème de reins, la santé est primordial!

  • Bonjour Cécile, la fille de mon ami répète des infections de plus en plus sévères, aujourd’ hui ça va très loin, elle va faire une écho car d après le médecin un rein est très touché et elle peut perdre son utilité. Les antibiotiques systématiques et paracétamol sont sûrement responsables d aggraver sa toxicité, de plus émotionnellement elle en veut beaucoup à certaines personnes et surtout à sa mère qui l’a délaissée depuis toujours . Je lui ai conseillé d’ éviter le sucre. Quelles seraient les meilleures huiles pour enrayer cette spirale et soigner son rein sans antibio qu’elle se sent obligée de prendre avec aussi un travail sur les émotions?

    • Mélanie,
      Si vous avez lu mon article, je pense que vous avez compris qu’il y avait une synergie à créer, dans laquelle les huiles essentielles ne font que partie des ingrédients. Il faut aussi comme vous l’avez compris agir sur la nutrition, la toxicité et les émotions. Alors non, il n’y a pas de “meilleurs huiles” pour soigner son rein sans antibios, il faut tout repenser depuis le début, sur de meilleurs bases, appliquer à la fois un traitement de fond et agir sur les causes…Désolée, pas de pilule magique…

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top