Si vous souffrez d’insomnie et utilisez des pilules pour vous aider à dormir, ces pages sont pour vous. Si vous avez du mal à dormir et ne souhaitez pas finir drogué aux psychotropes, ces pages sont aussi pour vous.

Parce que si l’on sait aujourd’hui qu’environ 30% de la population Française souffre d’insomnie, c’est parce qu’on lui donne des medicaments pour dormir, et ces médicaments ne sont rien moins que des psychotropes, c’est à dire des anxiolytiques et des sédatifs hypnotiques.

Les psychotropes…J’en parle il me semble dans les pages consacrées aux médicaments dangereux…

 Saviez vous que les 50 millions de boites de somnifères achetées chaque année en France par plus de 5 millions d’insomniaques sont en fait des psychotropes?

Cela fait beaucoup, 50 millions de boites. C’est parce que trois français sur quatre souffrent d’insomnie, les femmes étant plus concernées que les hommes, 10% d’entre eux étant insomniaques chroniques.

 

L’insomnie : d’où ça vient ?

Si on considère les facteurs qui détériorent la qualité du sommeil et donc, provoquent l’insomnie, on se rend compte qu’ils font malheureusement partie de ce qui colle à notre culture, à notre vie sociale :

  • L’alcool
  • Le café
  • Le thé
  • Le chocolat
  • Les sodas caféinés et les boissons énergisantes
  • La marijuana
  • La pilule contraceptive
  • Sans oublier les béta-bloquants et les médicaments pour la thyroïde.

 

Alors, faut-il tout arrêter pour combattre l’insomnie?

Je vais me rendre complètement impopulaire si je vous dis qu’il faut tout arrêter pour vous remettre à dormir…que moi même je ne touche à rien, pas un verre d’alcool ni à une tasse de café etc…et ça serait vous mentir car je suis une grosse gourmande qui faibli environ une fois par mois sur un verre de très bon vin (et le fromage qui va avec) et une tasse de super espresso (avec le gâteau ad-oc). Même si je suis une vraie poule qui s’endort tôt et s’éveille aux aurores, il m’arrive aussi de moins bien dormir, surtout à cause de quelqu’un à coté de moi qui ronfle comme un sonneur et oublie parfois de respirer. Et une fois qu’il m’a réveillée…c’est cuit.

Si cela vous arrive aussi, un conseil, soignez celui ou celle qui vous réveille d’abord, ça ira plus vite.

 

L’apnée du sommeil, l’autre insomnie

L’apnée du sommeil est issue d’un problème  qui se caractérise par de brèves interruptions de la respiration pendant le sommeil. Celui à qui cela arrive ne s’en rend même par compte.

Mais ces fréquentes interruptions provoquent un sommeil de mauvaise qualité, c’est à dire un sommeil moins profond, moins réparateur, des maux de tête le matin, des tendances à somnoler dans la journée et éventuellement une pression artérielle élevée, des battements cardiaques irréguliers, des pertes de mémoire et de plus grandes chances d’avoir une crise cardiaque.

D’où ça vient ? Le plus souvent d’un rétrécissement des conduits nasaux à cause d’une accumulation de graisse. L’air a du mal à passer, provoquant un ronflement très bruyant et des interruptions de la respiration. Mais le ronflement n’est pas indissociable de l’apnée du sommeil, ce qui la rend encore plus difficile à détecter : c’est l’apnée causée par une perte de contrôle du cerveau sur la respiration.

L’alcool et la prise de somnifères accroissent le nombre et la durée des interruptions de la respiration, donc de la privation d’oxygène dans le cerveau.

Quoi faire ?

Il y a une solution très glamour : on vous met un masque sur le nez, avec lequel vous devez dormir et on y envoie de l’air pulsé qui force le passage dans les narines. On ajuste la pression de l’air suffisamment pour prévenir l’apnée.

On peut aussi se faire opérer au laser (c’est l’uvulopalatoplastie), une procédure très populaire qui permet d’enlever l’excès de tissus conjonctifs dans la gorge et le palais, mais au cours de l’année qui suit l’opération, les symptômes reviennent, souvent pires parce que les tissus repoussent.

Bref, tout ça pour dire qu’il n’y a pas de solution miracle et qu’il faut tout faire pour éviter les médicaments qui vont en fait aggraver l’apnée.

Dormir, c’est important. L’insomnie est dangereuse à long terme.

Il vaut mieux dormir car le sommeil est indispensable à une bonne santé et à une bonne régénération cellulaire (surtout sur le système nerveux). Moins on dort, plus on stimule le vieillissement du cerveau et des neurones et plus on fabrique de cortisol, ce qui va nous réveiller complètement.

Bref,  sans médicament miracle contre l’insomnie, le mieux est d’éliminer les causes et de s’aider avec des produits amis, sans effets secondaires.

 

  • On oublie les stimulants : café, thé, chocolat, boissons à base de caféine, médicaments qui contiennent de la caféine. Le verre de lait chaud sucré aussi. On force sur la tisane de camomille, de sauge, verveine, menthe poivrée…
  • On pratique de l’exercice : pas un exercice intense juste avant de se coucher, mais plutôt le matin ou pas trop tard. 20 mn d’aérobique ou du yoga (mettez vous un DVD à la maison…) sont suffisants.
  • Relaxation progressive : vous vous allongez sur le sol, les jambes et les bras légèrement écartés, et vous tirez sur vos membres un par un, en  contractant une jambe après l’autre, un bras après l’autre, les muscles du visages (faites des grimaces) et en les relâchant complètement. Une fois relaché, imaginez que vous êtes une motte de beurre qui fond au soleil. Vous vous étalez et imprégnez le sable de la plage sur laquelle vous fondez…Si en plus vous mettez une musique planante, il y a des chances que ça fonctionne rapidement…

(On vend des CD de musique qui favorise le sommeil…essayez !)

  • On contrôle son niveau de glucose : le cerveau est fortement dépendant et demandeur de glucose pour fonctionner. Une chute subite de glucose dans le sang est suffisante pour stimuler la sécrétion d’adrénaline et de cortisol, ce qui stimule l’éveil. Pour maintenir un bon niveau de glucose dans le sang, évitez les sucres rapides (bonbons, produits raffinés, alcool) et préférez les sucres lents ainsi que les hydrates de carbones entiers (voire index glycémique).
  • Le 5-HTP : la sérotonine joue un rôle important dans l’initiation du sommeil, et donc, dans la lutte contre l’insomnie. Le 5-Hydrosytryptophan est un précurseur de sérotonine naturel et les études cliniques ont démontré la façon dont il favorise et maintient le sommeil, même à faible dose.  Il accroit le sommeil profond sans rallonger la durée du sommeil. Il suffit d’en prendre 100 à 300 mg 45 minutes avant d’aller se coucher.

3 grammes de mélatonine pris au même moment vont augmenter vos chances de tomber dans les bras de Morphée.

 

 

L’aromathérapie de l’insomnie

 

Quand il s’agit d’insomnie, l’aromathérapie est reine.

Qui ne connaît pas la goutte d’Huile essentielle de lavande sur l’oreiller ? Le bain moussant à la lavande ? Le vaporisateur de lavande ?

C’est vrai, cela fonctionne souvent très bien, surtout chez les enfants.

Mais ceux qui souffrent d’insomnie chronique vont avoir besoin de plus.

Si l’insomnie vient de l’anxiété :

Massez vous le ventre autour du nombril avec le mélange suivant :

Dans 5 ml d’huile de base (une cuil à soupe), faites tomber

  • 1 goutte d’HE de Ylang Ylang (cananga odorata)
  • 1 goutte d’HE d’ Patchouli (pogostemon cablin)
  • 1 goutte d’HE d’Encens d’oliban (boswellia thurifera)
  • 2 gouttes d’HE de Litsée citronnée (litsea cubeba)

 

Si l’insomnie vient d’une surexcitation nerveuse :

Massez vous le ventre et si possible le haut du dos avec le mélange suivant :

Dans 5 ml d’huile de base, faites tomber :

  • 2 gouttes d’HE de mandarine verte (citrus reticulata)
  • 1 goutte d’HE de valériane (valeriana officinalis var latifolia)
  • 2 gouttes d’HE de lavande vraie (lavandula angustifolia)

 

Vous pouvez utiliser les deux mélanges en alternance, ou l’un sur une moitié du corps, l’autre sur l’autre moitié…

Le massage intégral avec l’un ou l’autre de ces mélanges est aussi très puissant.

Pour les enfant, adaptez les doses en suivant les règles de dilutions (voire HE mode d’emploi).

Et si vous mangiez trop?

Enfin, il se peut que vous souffriez d’insomnie parce que vous mangez trop et trop tard ou que vous êtes en surpoids.

Pensez sucres lents, hydrates de carbones lents, donc complets et protéines pour aider à maintenir le niveau de sucre dans le sang.

  • Un plat à base de riz complet ou de pâtes complètes accompagnées de légumes de saison passés au wok ou à la vapeur,
  • un curry indien aux patates douces et au lait de coco,
  • une soupe du type minestrone suivie d’un yogourt parsemé de fruits secs,
  • des crêpes au sarrasin farcies avec une petite sauce tomate, des légumes sautés, d’un oeuf poché ou de saumon grillé, quelques dates, figues sèches, amandes grillées, noix…et une tisane pour conclure.

Dans le doute, suivez les recettes du régime pour le foie. Un foie détoxifié est aussi une arme anti-insomnie.

Votre insomnie peut aussi provenir de tout un ensemble de déséquilibres entretenus par une candidose chronique…Pour en avoir le coeur net, lisez les pages sur le candida.

Partagez vos expériences avec les autres lecteurs du club ou posez moi vos questions ci-dessous, je vous répondrai, c’est promis.

 

There was an issue loading your timed LeadBox™. Please check plugin settings.
There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.

Incoming search terms:

  • insomnie parce que trop d energie