Entrez votre mot clé dans la case de recherche pour trouver les articles qui en parlent

Aromathérapie et cancer : je vous donne mon avis

C’est un sujet saignant. C’est un sujet qui passionne et sur lequel j’ai déjà donné deux conférences, retransmissions traduites de conférences en anglais données par des spécialistes hors normes. (sur ma chaine youtube, ici )

Il est des personnes qui se rendent compte ce qu’ il faut prendre et surtout laisser de ce qui est imposé au niveau des traitements de la médecine occidentale.

Je pense à Mélanie qui s’est sortie d’un cancer du sein qui était sensé la laisser sur le carreau. Bravo Mélanie.

Je lui ai consacré quelques lignes lors d’une interview. Son expérience a une utilité certaine : servir à celles sur qui le diagnostique fond comme un couperet pour qu’elles ne se laissent pas manipuler. Allez la lire! Elle se rassemble en de nombreux articles que vous trouverez sur le blog de Mélanie, les cahiers de carcinome, ici.

Interview de Cécile : Aromathérapie, soigner le cancer grâce aux huiles essentielles !

Bonjour à tous !

Aujourd’hui, j’ai le plaisir d’accueillir Cécile Ellert du blog Club Équilibre Naturel qui va répondre à des questions autour de l’aromathérapie et de l’utilisation des huiles essentielles en cas de cancer. Eh oui, Cécile est aromathérapeute et elle a gentiment accepté de partager avec nous ses secrets pour mieux vivre la maladie grâce aux huiles essentielles !

merci de te prêter au jeu des questions-réponses pour les lecteurs de mon blog. Peux-tu te présenter en quelques lignes et nous expliquer ce que tu fais exactement ?Bonjour, et merci pour cette séance de questions-réponses. Oui, ce que je fais est un peu hybride : cela fait plus de 20 ans que j’ai quitté la France et que je vi s dans des pays où on a pas mal d’avance sur l’usage de techniques alternatives qui permettent d’agir sur le lien « corps-esprit ». En France, on est très symptomatique, surtout en ce qui concerne l’aromathérapie. Moi, j’apprends aux gens à revenir à des valeurs sures, non polluantes et liées au bon sens de prévenir la plupart des maux qui s’abattent sur la population des pays industrialisés aujourd’hui, mais aussi, de devenir le plus autonome possible pour soigner des maladies chroniques pour lesquelles la médecine conventionnelle n’a pas de réponse. :

  1. Sur ton blog, tu expliques que l’on peut apprendre à utiliser les huiles essentielles pour, je cite, ‘éviter la surmédicalisation, la toxicité interne, et la dépendance chimique, mères de l’inflammation et de la plupart des maux chroniques’. Là, on est en plein dans l’exemple du cancer du coup, non ?

Et oui, parce que le cancer est un pur produit de ce que la surmédicalisation, le stress et la pollution environnante sont capables de faire naitre chez n’importe qui… simplement parce que nous ne sommes pas formatés pour « passer entre les gouttes » de ces grandes sources de déséquilibre.

  1. Est-il possible d’allier aromathérapie et traitements classiques contre le cancer tels que la chimiothérapie, l’opération, la radiothérapie ou l’hormonothérapie ?

Pour moi, et là je risque de choquer un peu, la radiothérapie laisse trop de traces à vie sur le corps et ne devrait pas être employée. La chimio est une autre atteinte à l’intégrité du corps. Ce sont des moyens qui ne permettent pas de comprendre pourquoi le cancer se manifeste, ni de dire au corps « OK on a compris ce que tu veux dire, on va faire les changements nécessaires ». On tue tout… et après le corps doit faire des efforts surhumains pour tenter de continuer à faire son boulot tant bien que mal. C’est pourquoi la plupart du temps il faut 7 ans au corps après une « rémission » pour faire apparaître un autre cancer, juste plus virulent, c’est à dire, une façon plus forte de se faire entendre puisque la première fois n’a servi à rien.

Donc, est-ce que l’aromathérapie va servir à quelque chose ?

J’ai eu un cours sur le sujet. L’enseignante est quelqu’un qui a travaillé en cancérologie au Royaume-Uni, là où l’aromathérapie est la norme en centre anti-cancer. Donc, oui, bien sûr, les huiles essentielles vont agir à tous les niveaux pour aider quelqu’un à soutenir son immunité, réparer ses tissus, éliminer les odeurs, soulager la douleur, le stress, remonter le moral, donner espoir, aider la transition vers la mort, aider à l’acceptation de la maladie, aider à la faire comprendre, amener à cette dimension qui facilite les changements radicaux qui permettent la vraie guérison. Parce que tout commence dans la tête…

  1. Quels sont les consignes à respecter lorsqu’on débute et qu’on souhaite utiliser les huiles essentielles dans le cadre d’un cancer par exemple ?

Ne pas avoir peur d’utiliser les huiles en application locale. Par contre, pour les applications en massage, ne pas approcher des ouvertures lymphatiques. Ne pas stimuler la circulation.

  1. Les traitements traditionnels contre le cancer apportent leur lot d’effets secondaires, parfois très invalidants. En matière d’aromathérapie, que peuvent faire les personnes qui suivent des chimiothérapies ou des radiothérapies pour diminuer les effets secondaires ?

Il existe un grand nombre d’huiles essentielles qui aident à soutenir le moral, éviter les nausées, éviter les infections en tout genre, mais ma préférée est la lavande aspic (lavandula latifolia). Elle peut être utilisée pure ou diluée, vaporisée, etc. sans risque.

Pour la radio, je préfère dire qu’il ne faut pas en faire, c’est tout.

  1. Est-il possible de soigner le cancer uniquement par l’approche holistique et l’aromathérapie ? De sortir de l’engrenage de la chimiothérapie par exemple ?

Oui, archi oui ! Mais il faut d’abord sortir de la peur instillée par le système médical actuel. On tient les gens à coup de peur. On les maintient dans la peur. Leur grande force, c’est de faire croire à tout le monde qu’en dehors d’eux, personne n’a le savoir suffisant !

Pour ceux qui ont cette conviction, je les renvoie aux deux webinaires que j’ai enregistrés sur le sujet, suite à deux conférences auxquelles j’ai assistées, et qui démontrent combien tout dépend de soi et de ce qu’on a dans la tête. Pas d’une chimio.

  1. As-tu toi-même rencontré des gens qui se sont soignés autrement pour des maladies graves, en choisissant des méthodes alternatives telles que l’aromathérapie ?

            Ah oui, comme la sclérose en plaque et la fibromyalgie, deux maladies que personne ne sait soigner. Je n’ai pas fait le compte… J’ai reçu tellement de témoignages au cours des années…

  1. Tu tiens un blog à succès appelé Club Équilibre Naturel où tu proposes de nombreuses ressources autour de l’aromathérapie. Les gens atteints d’un cancer pourront-ils, eux aussi, y trouver des ressources intéressantes ? Lesquelles ?

Voici les pages sur lesquelles les personnes atteintes d’un cancer trouveront de précieuses infos :

  1. Quels conseils donnerais-tu aux gens qui apprennent qu’elles ont un cancer d’un point de vue holistique ?

Éviter le plus possible tout forme de toxicité, médicaments inclus, nettoyer leur corps autant que leur vie. Changer radicalement d’environnement, de travail, de relations, en fait, faire un revirement à 180 dans leur vie. Tout lâcher pour tout recommencer sur de nouvelles bases.

  1. Les personnes qui souhaitent plus de conseils autour de l’aromathérapie peuvent-elles te contacter ou prendre rendez-vous ?

Oui, je prends des gens en coaching mais uniquement après leur avoir parlé pour être sûre que je peux les aider, et que mon approche est pour eux. On met les choses au point de suite 🙂

Vous avez des déséquilibres à résoudre?

Une consultation de 30 mn avec Cécile peut vous suffire….Ne perdez pas de temps…

Related posts

Leave a Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.




Et si vous vous donniez les moyens de prendre le pouvoir sur votre santé? Demandez-le moi ici et je vous envoie un livre dont c'est justement le sujet...

New Graphic
Top