lupus

 

Le lupus : une maladie chronique et auto-immune

Le lupus, une maladie ” auto-immune”?

Cela signifie que le système immunitaire de la personne affectée va attaquer ses propres tissus. Cette attaque va se manifester par une inflammation de la peau ( le visage doit se couvrir d’une trace rouge qui fait ressembler à un loup…d’où Lupus), des vaisseaux sanguins et des articulations et provoquera une sorte de dermatite aussi bien sur la poitrine, que sur les bras, les épaules, les mains …en fait, n’importe où sur le corps.

Les experts ne savent pas encore exactement à quoi c’est dû, on pense à un virus non identifié, à une possible hérédité (les femmes asiatiques sont plus touchées) et aux hormones sexuelles.

Il y a deux sortes de Lupus : le lupus érythémateux disséminé (SLE) et le lupus érythémateux discoîde (DLE).lupus

lupus

  • Les premiers symptômes du SLE : arthrite avec inflammation des articulations, puis éventuellement une fièvre soudaine qui sera suivie par l’inévitable irruption rouge sur les joues. On peut aussi souffrir d’aphtes dans la bouche, voir la gorge.

Il y a toute une liste d’autres symptômes qui peuvent s’ajouter à la première, on ne va pas tous les détailler, par contre, il faut noter que 50% des patients de LES souffriront de néphrite (inflammation des reins). Dans les cas les plus sérieux, le cerveau, les poumons et la rate peuvent être affectés, ainsi que le système nerveux central (avec psychoses, paralysie, amnésie, dépression, maux de tête etc…).

  • Le DLE n’est pas aussi grave, il se manifeste plus par l’irruption sur les joues et le nez (en forme de papillon) qui donne une tête de loup ! On trouvera surtout des lésions sur le cuir chevelu, les oreilles, sous forme de petites cloques jaunâtres : elles laissent des cicatrices en disparaissant.

Dans les deux cas, il y a des périodes de crise et des périodes de rémission, sachant que l’exposition aux ultra-violets peut déclencher une crise.

Pour être certain de diagnostiquer le Lupus, 4 de ces 8 symptômes doivent être identifiés :

 

– cellules anormales dans les urines

– arthrite

– éruption en forme de papillon sur le visage

– faible densité en globules blancs, faible densité en plaquettes,

– aphtes dans la bouche

– psychose

– sensibilité au soleil

– présence d’un anticorps trouvé dans 50% des personnes atteintes de Lupus

lupusAlors, quels sont les recours ?

Classiquement, si le Lupus n’est pas grave, on va vous donner de quoi atténuer vos symptômes avec de l’Ibuprophen, de l’aspirine, des crèmes à la cortisone…. Et si c’est un Lupus grave, on vous mettra sous perfusion de corticostéroïdes, d’immunodépresseurs…

Il s’agit de vous sauver la vie, même si les corticostéroïdes rendent plus sujets aux infections, à la hausse de pression artérielle et à l’ostéoporose. Les immunosuppresseurs accroissent aussi les risques d’infection, affaiblissent le foie, favorisent la fertilité et augmentent les risques de cancer.

Il y a aussi, pour les cas moins graves, les corticostéroïdes en crème, les stéroïdes oraux, et les médicaments anti-malaria comme par exemple le Plaquenil qui donne des problèmes de vue et d’affaiblissement musculaire.

Pour ceux qui ne veulent pas intoxiquer encore plus leur organisme (alors qu’il n’est déjà pas au beau fixe…), il y a les solutions naturelles.

lupusLes solutions naturelles au Lupus

lupusJ’ai entendu parler d’une plante, le kalawalla , qu’on trouve en Europe sous forme de médicaments(Difur, Leucostat. ) et qui a la propriété de réguler le bon équilibre de cellules T qui attaquent les tissus.

Sinon, de plus en plus d’études montrent l’efficacité d’un traitement antifongique cohérent pour faire diminuer voir disparaitre le Lupus.

Vous pouvez soit prendre des médicaments pharmaceutiques qui risquent de vous donner des effets secondaires et qui peuvent vous être contre indiqués, ou bien vous lancer dans quelques semaines d’un programme anti-fongique complètement naturel comme celui-ci

Il s’agit de nettoyer votre organisme et de rétablir une immunité fonctionnelle.

J’ai cependant quelques recommandations nutritionnelles et un peu d’aromathérapie à ajouter pour donner de la cohérence au traitement :

Ce qu’il faut prendre en priorité :

  • – De la racine de réglisse en infusion peut fournir des résultats comparables à ceux des immunodépresseurs, sans les effets secondaires, mais pas plus de sept jours de suite. N’en prenez pas si vous avez une pression artérielle élevée.
  • – L’ail, l’oignon et les œufs contiennent du sulfur, très utile pour aider à la réparation des os, du cartilage et des tissus conjonctifs.
  • – Des oméga3, pour prévenir l’arthrite et protéger la peau
  • – De l’ananas frais pour sa bromelaine qui aide à réduire l’inflammation (inutile si vous prenez du jus Tahitian Noni)
  • – Du fer, mais surtout pas sous forme de supplément qui va contribuer à la douleur, à l’inflammation et à la destruction des articulations. On trouve du fer dans les fruits secs (figues, dates, amandes, noix etc …), le foie, le tofu, les légumes secs., la mélasse .
  • – Des fibres issues de grains complets tout en évitant le blé en général, des légumes verts frais, des fruits non acides (pas d’agrumes).
  • – De l’huile d’olive et de colza de première pression à froid , des sardines
  • – Des jus de fruits et de légumes frais, surtout le mélange carotte-céleri pour soutenir les reins.
  • – Consultez mes recettes au tofu pour vous aider à vous passer de viande sans trop souffrir…

lupusCe qu’il faut éviter :

Le sucre, le sucre et encore le sucre.

Les mauvaises huiles, les fritures, les produits laitiers, les viandes rouges, la caféine, le sel, le tabac, et un groupe de légumes : pommes de terre, aubergine, tomates, poivrons, parce qu’ils contiennent de la Solanine, substance qui contribue à la douleur et à l’inflammation.

 

Aromathérapie du Lupus

lupus

Pour les applications locales sur adultes : 5 gouttes d’huile essentielle au total dans une cuil à soupe de base (huile ou gel d’aloes)

Pour les applications locales sur enfants : 3 gouttes d’ huile essentielle dans une cuil à soupe de base

Pour les bébés : 1 goutte d’huile essentielle dans une cuil à soupe de base

Pour tous les détails, lisez Le mode d’emploi des huiles essentielles.

 

  • Contre les douleurs articulaires, massez vos articulations avec le mélange suivant : dans 5 ml d’huile de base, faites tomber

– 3 gouttes l’huile essentielle de camomille romaine

– et 2 gouttes d’huile essentielle de Ciste ladanifère, la meilleure pour les maladies auto-immunes.

  • – Pour  traiter la peau : soulagez les démangeaisons avec du gel d’aloes additionné d’arbre à thé, de camomille bleue (ou marocaine) ou d’Achilée et de Palmarosa.
  • – Pour soutenir le système immunitaire, massez vous le ventre avec de l’huile essentielle de Palmarosa, d’épinette noire, de Ravensara et de citron.
  • – Pour garder le moral et pour dormir : massez vous le ventre et la poitrine avec de l’huile essentielle de Litsée citronnée, de Mandarine, de Néroli et de Lavande officinale.

Allez plus loin dans le traitement de votre lupus, consultez les pages sur l’inflammation ici.

Et si vous avez un témoignage à partager, c’est le moment d’en faire profiter les autres lecteurs du club…

There was an issue loading your timed LeadBox™. Please check plugin settings.
There was an issue loading your exit LeadBox™. Please check plugin settings.

Incoming search terms:

  • lupus traitement naturel
  • Comment soigner le lupus
  • lupus cuir chevelu
  • soigner lupus par les plantes
  • comment soigner un lupus
  • medicament naturel contre le lupus
  • lupus et homeopathie
  • comment luter contre lupus discoïde
  • lupus symptomes
  • Lelupus:lereconnaitreetlesoulagernaturellement